BonsoirLeBEarn

Il y a un an naissait « Bonsoir Le Béarn ! »

Il y a tout juste un an, 72 heurs à peine après l’annonce du 1er confinement, naissait « Bonsoir Le Béarn ! », que j’ai eu le plaisir d’initier avec les formidables collaborateurs de Créa-Sud et les partenaires qui m’entourent.

2 séries de 60 émissions quotidiennes de webTV créées pour informer, divertir, donner la parole à des acteurs locaux, converser à la bonne échelle dans une période si particulière. Plus de 500 invités, 240 h de direct. Une aventure unique dans notre vie personnelle et professionnelle de part l’ambiance si particulière qui régnait alors et le sentiment d’être, à notre modeste échelle, utiles à notre territoire.

Un an plus tard, nul besoin de rappeler quelle est la situation. Ce qui devait être exceptionnel est devenu notre quotidien. Mais parce que nous avons souhaité re-inventer notre métier, nous transformer au service de nos clients et de leurs publics, nous ne nous sommes pas arrêtés et nous sommes toujours dans l’action. Cela parait fou mais en un an, nous avons initié une douzaine de nouveaux formats pérennes, digitalisé plus de 80 événements, assuré plus de 600 h de retransmissions ou programmes… et ce n’est pas fini.

Ma plus grande joie : être parvenu à maintenir de l’activité économique et des emplois (même si on voudrait toujours faire plus pour nos sous-traitants et partenaires du monde de l’événement qui souffrent), que nos collaborateurs et partenaires aient pu se former et se professionnaliser dans de nouvelles fonctions, que nos clients aient pu trouver chez nous des solutions inédites mais efficaces, conformes à leurs valeurs, et que, aujourd’hui, nous soyons toujours en capacité d’investir et de proposer de nouveaux services.

1 an après, malgré les difficultés et les remises en question, je remercie nos équipes et nos partenaires, de conserver la même volonté d’aller de l’avant pour toujours réunir, informer, divertir… quoi qu’il arrive. Car c’est essentiel ! Et c’est notre raison d’être.

Eric Dournès

 

générique Bonsoir Le Béarn