Eric DOURNES anime ce vendredi au Salon International de l’Agriculture la remise des prix du Concours Général Agricole : L’Agroforesterie y fait son entrée au sein de la famille des Concours des Pratiques Agro-écologiques.

Le Concours Général Agricole (CGA) réserve une place toute particulière en 2020 à la promotion des savoir-faire en agroforesterie développés par les agriculteurs avec un concours dédié dont la remise des prix sera menée par le directeur de Créa-SUD, ce vendredi 28 février au cœur du ring porcin, en présence du Ministre de l’Agriculture et de la Secrétaire d’État auprès de la Ministre de la Transition écologique et solidaire.  

 

Le Concours Général Agricole récompense les producteurs et soutient les filières agricoles françaises depuis 150 ans. Déjà en 2014, le Concours des Pratiques Agro-écologiques « Prairies et Parcours » (alors dénommé « Prairies Fleuries) avait rejoint le CGA pour récompenser l’équilibre agro-écologique obtenu par les éleveurs sur leurs prairies dites « fleuries », c’est-à-dire des prairies de fauche ou de pâture, permanentes, non semées et riche en espèces afin d’en tirer le meilleur profit pour l’alimentation de leur troupeau.
En 2020, c’est désormais au tour de l’agroforesterie d’accéder à cette reconnaissance en constituant, aux côtés de la catégorie « Prairies et Parcours », une nouvelle catégorie du Concours des Pratiques Agro-écologiques.

Après une phase expérimentale réussie en 2019 avec 4 régions-pilotes, pour évaluer et rôder le processus de sélection, en 2020 ce sont 12 régions qui participeront (soit une centaine d’agriculteurs) à cette nouvelle compétition..


Qu’est-ce que l’agroforesterie ?

L’agroforesterie désigne tout système de production associant l’arbre à l’agriculture (plantations en grandes cultures, haies, bocage, prés-vergers,…). Les pratiques agroforestières protègent les parcelles (vents, ruissellements), augmentent le confort animal et humain, et permettent la valorisation de la biomasse et la protection de la biodiversité, entre autres services.

La catégorie Agroforesterie du Concours des Pratiques Agro-écologiques porte des valeurs de préservation des paysages, d’amélioration de l’équilibre agro-écologique et économique des exploitations agricoles, et de reconnaissance du savoir-faire des agriculteurs.